Qui Suis Je Salan Book PDF, EPUB Download & Read Online Free

Salan
Author: Jean-Paul Angelelli, Bernard Zeller
Publisher:
ISBN: 2867144981
Pages: 128
Year: 2016-06-01
View: 671
Read: 679
Un vers de Baudelaire ouvre les mémoires inachevés de celui qui incarnera le combat pour l'Algérie française : "J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans. " Ce "Qui suis-je ?" Salan permet de suivre son exceptionnel destin. Admis à Saint-Cyr en 1917, il choisit l'infanterie coloniale. Les combats de novembre 1918 marquent pour la vie ce jeune officier. Détaché dans l'administration coloniale en Extrême-Orient (1924-1937), il sort de la tourmente de 1940 avec trois citations. En 1944- 1945, du débarque ment en Provence à l'Allemagne, il mène ses troupes jusqu'à la victoire. En Indochine, aux côtés de Leclerc, en 1945, puis de De Lattre, en 1951, il défend ce pays qu'il a bien connu dans l'entre-deux-guerres. Il y affronte un ennemi implacable : le Viêt-minh. En Algérie, de 1957 à 1958, il combat un autre ennemi : le FLN, et rétablit une situation compromise, non sans échapper à un attentat politique (affaire du bazooka). En mai 1958, il couvre une révolte patriotique contre la IVe République, appelant le général de Gaulle au pouvoir pour sauver l'Algérie française. Nommé gouverneur militaire de Paris en 1959, le général Salan s'inquiète des ambiguïtés algériennes de la politique gaullienne. En avril 1961, il s'associe à un coup d'Etat militaire qui échoue. Il plonge alors dans une résistance militaro-civile, l'OAS (Organisation de l'armée secrète), qu'il conduit jusqu'à son arrestation en 1962. Condamné à la détention perpétuelle, il échappe à la peine de mort. Libéré en 1968, il se retire avec sa famille et recouvre tous ses droits. Jusqu'à sa mort, il n'oubliera ni ne pardonnera la liquidation tragique de l'Algérie française.
Le procès de Raoul Salan
Author:
Publisher: Paris, A. Michel [1962]
ISBN:
Pages: 555
Year: 1962
View: 492
Read: 209

Revue bleue
Author:
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1905
View: 455
Read: 396

Salan devant l'opinion
Author: Fabrice Laroche
Publisher:
ISBN:
Pages: 284
Year: 1963
View: 1122
Read: 1068

Mes opinions indépendantes sur-- Pétain, Salan, Le Pen
Author: André Figueras
Publisher:
ISBN: 2905432136
Pages: 197
Year: 1994
View: 987
Read: 1285

De Salan à Boumediene
Author: René Laure
Publisher:
ISBN:
Pages: 337
Year: 1979
View: 851
Read: 1152

600 [i.e. Six cents] jours avec Salan et l'O.A.S.
Author: Jean Ferrandi
Publisher:
ISBN:
Pages: 342
Year: 1969
View: 704
Read: 1000

Oeuvres choisies
Author: Hector Malot
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1898
View: 267
Read: 1042

Lettres de prison [de] Raoul Salan, réunies et présentés
Author: Raoul Salan
Publisher:
ISBN:
Pages: 231
Year: 1969
View: 664
Read: 420

Un beau-frère
Author: Hector Malot
Publisher:
ISBN:
Pages: 348
Year: 1869
View: 985
Read: 826

Histoire de l'OAS
Author: Georges Fleury
Publisher: Grasset
ISBN: 2246604591
Pages: 1048
Year: 2002-10-30
View: 1209
Read: 1205
L'Organisation de l'Armée Secrète est née à Madrid le 11 février 1961. Ses fondateurs, Pierre Lagaillarde et Jean-Jacques Susini, en offrent très vite la tête au Général Salan. Cette organisation, née dans la crainte et dans la colère de perdre l'Algérie française, regroupa, après l'échec du putsch d'Alger, en avril 1961, des militaires déserteurs, d'anciens agents secrets, des monarchistes, des Pieds-noires refusant le départ, des fascistes... L'O.A.S. resta, jusqu'à sa disparition, une nébuleuse violente et opaque. Alors que les généraux Salan et Jouhaud commandent l'O.A.S. en Algérie, l'organisation lance en métropole une campagne terroriste. L'objectif ? Faire revenir De Gaulle sur son projet d'auto-détermination des populations algériennes. Mais ces actions n'ont pour effet que de présenter l'O.A.S. comme un repoussoir... Pourtant, des hommes politiques - dont les noms sont ici dévoilés - suivront dans l'ombre ses actions, jusqu'à l'attentat manqué cotnre Malraux, le 7 février 1962, qui défigura une fillette et suscita la réprobation nationale. Désormais privée de certains soutiens, l'O.A.S. continuera un combat désespéré et brutal. L'O.A.S. « tiendra » Oran pendant deux mois, malgré les efforts du général Katz ; ses hommes de main, les « deltas », procèderont à des éxecutions en plein Alger ; elle viendra même à bout des « barbouzes » recrutés sur ordre de l'Elysée... Jusqu'à ce que Jean-Jacques Susini se décide à traiter avec le FLN. Mais trop tard - la très grande majorité des Français, lassée des haines et des bombes, s'est depuis longtemps faite à l'idée que « l'Algérie française » était une cause perdue.
Pour la France: faut-il suivre Salan?
Author: André de Brousse Bretagne marquis de Montpeyroux, André de Montpeyroux-Brousse
Publisher:
ISBN:
Pages: 157
Year: 1962
View: 862
Read: 179

Oeuvres Illustrees de Cheaubriand
Author:
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1853
View: 253
Read: 496

Le 13 mai du général Salan
Author: Jacques Valette
Publisher:
ISBN:
Pages: 140
Year: 2008
View: 595
Read: 594
C'est grâce aux nombreuses archives inédites laissées par le général Salan, couvrant l'ensemble de sa carrière militaire, que le professeur Jacques Valette éclaire d'un jour nouveau l'épisode du 13 mai, qui a précipité la chute de la IVe République. Rectifiant les idées inexactes répandues par les médias depuis des années, il éclaire le rôle stabilisateur du général Salan, alors commandant en chef ayant reçu délégation de pouvoirs du gouvernement. La prise du bâtiment du gouvernement général, à Alger, le 13 mai 1958, n'est pas le résultat d'un complot militaire, mais celui de l'action de quelques leaders locaux. Surpris par les événements, le général Salan s'est immédiatement efforcé de maîtriser le courant pour ne pas risquer de perturber les opérations en cours contre le FLN. Cela relevait de sa responsabilité. La naissance des " comités de salut public " lui fut étrangère. En les faisant encadrer par des officiers, dont le général Massu à Alger, il les a détournés de devenir des substituts de l'administration régulière ou des instruments antirépublicains. Il les a employés comme supports d'une vaste action psychologique, sur les Européens et sur les musulmans, contre l'idée de négocier avec le FLN sur la base de l'indépendance. Car telle était, selon lui, la politique du président du Conseil, Pflimlin. Salan a toujours maintenu des relations avec le chef du gouvernement et avec le général Ely, chef d'Etat-Major Général. Des officiers et des hauts fonctionnaires ont continuellement assuré la liaison avec Paris. Ce sont des militants gaullistes d'Alger, soutenus par un réseau parisien lié à De Gaulle, qui ont réussi à imposer l'idée que son retour était une nécessité pour empêcher tout abandon de l'Algérie. Pour Salan, l'opération Résurrection n'a été qu'une action d'intoxication psychologique, destinée à faire céder les hauts responsables gouvernementaux. Et le général De Gaulle en était informé !
Le Putsch des Généraux
Author: Pierre Abramovici
Publisher: Fayard
ISBN: 2213664854
Pages: 374
Year: 2011-03-16
View: 1096
Read: 543
Au début de 1946, le général de Gaulle quitte le pouvoir et entame une traversée du désert qui durera douze ans. Mais une partie de ses compagnons ne se résignent pas et vont se servir des frustrations de l'armée pour revenir aux commandes politiques. Souvent "maréchalistes", ses cadres se sont ralliés aux Alliés lors du débarquement en Afrique du Nord de 1942 et non au chef de la France libre. Très politisés, un certain nombre d'entre eux vont en permanence comploter contre la IVe République. Diverses conjurations et tentatives de putsch, détournées par les gaullistes à leur profit, finissent pourtant par aboutir au retour du Général en 1958. Mais comment le nouveau pouvoir pourra-t-il gérer cette entité comploteuse et prompte à la désobéissance et l'insérer dans le grand dessein gaullien d'une armée nouvelle moderne et surtout dépolitisée ? Une fraction des chefs gaullistes montent une manipulation qui consiste à pousser les plus enragés des militaires à tenter en avril 1961 un putsch en Algérie, tout en inventant à destination des métropolitains un imaginaire débarquement de parachutistes. Il s'agissait de dramatiser une situation en réalité entièrement sous contrôle et de jeter dans la rue des millions de "gaullistes" d'occasion. Pour le présent ouvrage, lors de sa dernière interview avant son décès, Maurice Papon, alors préfet de police, se félicitait d’avoir fait défiler les communistes en faveur du général de Gaulle ! La présente enquête s’appuie presque exclusivement sur les témoignages des protagonistes recueillis entre 1991 et 2006, et des quantités de documents inédits notamment les archives du premier ministre Michel Debré et celles du Parti communiste.

Recently Visited