Moscou Memoire Dune Ville Book PDF, EPUB Download & Read Online Free

Moscou
Author: Olga Morel
Publisher: Imprimerie Nationale
ISBN: 2743304359
Pages: 245
Year: 2002
View: 578
Read: 444
Moscou aujourd'hui paraît belle au visiteur. Pimpante, vivante, peinte, repeinte, elle plaît et elle étonne. Mais Moscou fut toujours belle ! Et son visage maquillé d'aujourd'hui peut autant cacher sa beauté que la majesté triste d'avant-hier. Ce livre se retourne sur le long et riche passé architectural de Moscou, un passé qui fut très bousculé par la transformation d'une ville noble, pieuse, villageoise, marchande, qui avait crû de manière organique, en une capitale soviétique impériale, aux brandes avenues et aux vastes espaces. Livre d'un piéton, d'un piéton amoureux de cette ville, qui en découvre des pans divers et méconnus, car Moscou n'est pas seulement le Kremlin, ni le champ épique des urbanistes soviétiques. Elle ne se réduit pas non plus au pimpant décor de la ville d'aujourd'hui. Ce livre restitue la mémoire de Moscou. La ville pieuse des " quarante fois quarante églises ", des splendides monastères. L'âge classique, très long et très beau, d'une ville qui demeura après, et malgré, la fondation de Pétersbourg en 1703, le séjour préféré de la noblesse. Les exquis " boulevards ", conservatoire de l'urbanisme ancien. Les domaines de campagne, absorbés dans le tissu même de la ville par l'urbanisation. Et la foisonnante Moscou capitaliste : gares, usines, magasins, hôtels de marchands, maisons de rapport, musées et théâtres, construits dans les styles les plus divers que permettent le goût du temps pour tous les mondes et le développement des techniques. Ce livre montre aussi quelques pans de l'architecture soviétique : de sa première époque d'avant-garde, splendide et importante dans l'histoire de l'architecture mondiale bien qu'elle ait peu affecté l'aspect même de sa capitale ; de sa seconde époque, stalinienne, héroïque, historiciste, parfois décriée, mais qui a marqué le visage de la ville comme Haussmann celui de Paris. Délibérément, les deux autres tournants du XXe siècle moscovite ne sont pas traités ici : ni l'architecture de style " international " qui s'instaure avec Khrouchtchev, ni l'explosion immobilière actuelle dont l'historicisme rutilant saute aux yeux du voyageur d'aujourd'hui.
La mémoire des villes
Author: Yves Clavaron, Bernard Dieterle
Publisher: Université de Saint-Etienne
ISBN: 2862722758
Pages: 421
Year: 2003
View: 490
Read: 410
Les villes sont des hauts lieux de la mémoire. Elle a son versant officiel (celui de l'auto-représentation) constitué par des bâtiments publics et des monuments. Et puis il y a tout le reste, un ensemble peu programmatique de signes ou de traces, souvent de nature plus discrète et plus fugitive, offerts au décryptage des artistes et des auteurs. En tant que dépositaires de ces divers codes historiques, les villes sont aussi des espaces de prédilection pour le travail de la mémoire subjective, elles suscitent des textes (et des images), invitent à se souvenir, à découvrir et à construire le passé.
Les sites de la mémoire russe
Author: Georges Michel Nivat
Publisher:
ISBN: 2213600600
Pages: 849
Year: 2007
View: 579
Read: 982
Voici une histoire de la civilisation russe non événementielle et non historiographique, qui n'est pas non plus un recueil d'essais sur des sujets sociologiques ou anthropologiques. Elle s'inscrit dans la suite des Lieux de mémoire en France conçus par Pierre Nora il y a vingt ans et qui ont passablement renouvelé l'approche des objets historiques, en particulier en examinant le fonctionnement des lieux et institutions commémoratifs et fondateurs des mémoires nationale, sociale, professionnelle. En Russie, où la réforme des recherches historiennes ne fait que commencer, l'historiographie russe reste encore dominée par les grandes problématiques de l'opposition Occident / Russie, ou encore slavophiles / occidentalistes, c'est-à-dire toujours idéologisée. L'ouvrage est conçu comme une reconstruction du fonctionnement de la mémoire russe par liens entre tous les éléments qui la constituent - cet usus de la vie russe que Roman Jakobson a défini comme la chose commune aux Russes, plus commune que le territoire, mouvant et immense, ou que les institutions, sujettes à effondrements. Le premier de ses trois tomes tente de répertorier la "géographie" de la mémoire russe: d'abord le paysage, mémorisé par tout Russe, canonisé par la peinture de la seconde moitié du XIX' siècle, les différents types de villes, bourgs, villages et hameaux qui hiérarchisent l'espace russe d'une façon beaucoup plus différenciée qu'en Occident, les musées et grands monastères, les jardins, les nécropoles, et leur rôle social encore bien vivant, les lieux d'enseignement séculier et religieux, le théâtre également, qui fut aux XIX' et XX siècles une institution presque égale à la religion, et enfin les lieux "emportés" avec soi par l'émigration, en elle-même lieu de mémoire et moteur actuel du renouvellement de la mémoire russe depuis son "rapatriement". Sans équivalent à ce jour, cet ouvrage devrait enrichir considérablement l'appréhension d'une grande civilisation qui n'en finit pas d'intriguer ses voisins immédiats ou lointains, ses amis comme ses ennemis, faute d'une connaissance approchée.
Les sites de la mémoire russe
Author: Georges Nivat
Publisher: Fayard
ISBN: 2213640408
Pages: 866
Year: 2007-09-05
View: 573
Read: 650
Voici une histoire de la civilisation russe non événementielle et non historiographique, qui n’est pas non plus un recueil d’essais sur des sujets sociologiques ou anthropologiques. Elle s’inscrit dans la suite des Lieux de mémoire en France conçus par Pierre Nora il y a vingt ans et qui ont passablement renouvelé l’approche des objets historiques, en particulier en examinant le fonctionnement des lieux et institutions commémoratifs et fondateurs des mémoires nationale, sociale, professionnelle. En Russie, où la réforme des recherches historiennes ne fait que commencer, l’historiographie russe reste encore dominée par les grandes problématiques de l’opposition Occident/Russie, ou encore slavophiles/occidentalistes, c’est-à-dire toujours idéologisée. L’ouvrage est conçu comme une reconstruction du fonctionnement de la mémoire russe par liens entre tous les éléments qui la constituent – cet usus de la vie russe que Roman Jakobson a défini comme la chose commune aux Russes, plus commune que le territoire, mouvant et immense, ou que les institutions, sujettes à effondrements. Le premier de ses trois tomes tente de répertorier la « géographie » de la mémoire russe : d’abord le paysage, mémorisé par tout Russe, canonisé par la peinture de la seconde moitié du XIXe siècle, les différents types de villes, bourgs, villages et hameaux qui hiérarchisent l’espace russe d’une façon beaucoup plus différenciée qu’en Occident, les musées et grands monastères, les jardins, les nécropoles, et leur rôle social encore bien vivant, les lieux d’enseignement séculier et religieux, le théâtre également, qui fut aux XIXe et XXe siècles une institution presque égale à la religion, et enfin les lieux «emportés» avec soi par l’émigration, en elle-même lieu de mémoire et moteur actuel du renouvellement de la mémoire russe depuis son « rapatriement ». Sans équivalent à ce jour, cet ouvrage devrait enrichir considérablement l’appréhension d’une grande civilisation qui n’en finit pas d’intriguer ses voisins immédiats ou lointains, ses amis comme ses ennemis, faute d’une connaissance approchée.
Mémoires du général de Caulaincourt, duc de Vicence, grand écuyer de l’Empereur
Author: Général de Division Armand Augustin Louis de Caulaincourt, Duc de Vincence
Publisher: Pickle Partners Publishing
ISBN: 1908902892
Pages: 435
Year: 2013-02-18
View: 879
Read: 741
« Caulaincourt n’avait cessé sous l’Empire de prendre des notes chaque jour au bivouac ou dans le cabinet de Tuileries. Il se serait décidé à les mettre en forme entre 1822 et 1825. L’énorme documentation réunie quotiennement explique la valeur du témoignage du duc de Vicence... le récit ne commence qu’à l’entrevue d’Erfurt. Il se poursuit avec la campagne de Russie et la retraite. C’est dans les chapitres VII-VIII et XI [ « En traîneau avec l’Empereur » ] souvent réédites que l’on dispose d’un document de premier ordre sur l’état d’esprit de Napoléon après le désastre de 1812. Quittant la Grande Armée, l’Empereur voyage en la seule compagnie de Caulaincourt de Smorgoni à Paris. Pendant ce long voyage, Napoléon se confie au Grand Ecuyer avec d’autant plus de franchise qu’il ignore que Caulaincourt prend des notes. « Puis Caulaincourt narre les péripéties de Congrès de Châtillon et y justifie son attitude. On notera d’importants développements sur l’entrée des Alliés à Paris, l’attitude de Napoléon, la défection de Marmont, l’abdication et la tentative de suicide de l’Empereur. Les mémoires s’arrêtent aux « Adieux de Fontainebleau » p 33 - Professeur Jean Tulard, Bibliographie Critique Des Mémoires Sur Le Consulat Et L'Empire, Droz, Genève, 1971 Tome II – Moscou, La Retraite, En Traîneau Avec l’Empereur, L’Arrivée à Paris

Mémoire sur la peste dans la Russie en 1771
Author:
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1783
View: 450
Read: 1177

Mémoire sur la peste, qui, en 1771, ravagea l'empire de Russie
Author: Daniel Samoïlowitz
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1783
View: 482
Read: 1132

Memoires Pour Servir À L'histoire Du XVIII Siècle
Author: Guillaume de Lamberty
Publisher:
ISBN:
Pages: 14
Year: 1735
View: 168
Read: 986

The burning of Moscow, 1812
Author: Daria Olivier
Publisher:
ISBN:
Pages: 221
Year: 1966
View: 334
Read: 425

La revue russe
Author:
Publisher:
ISBN: 2720403776
Pages:
Year: 2003
View: 1219
Read: 1235



Mémoires d'outre-tombe
Author: François-René Chateaubriand (vicomte de)
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1852
View: 1212
Read: 475

Memoires
Author: Louis-Philippe comte de Ségur
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1826
View: 289
Read: 266

Recently Visited